EP Daughters Of No One

L’EP Evicted Souls est arrivé !

Encore un IMMENSE MERCI à tou.te.s, nos contributeur.trice.s Ulule car sans vous tout cela ne serait pas !

Premier EP dans un coffre en bois

Après un mois riche en travail, en émotions et en enthousiasme, nous avons la joie de voir, avec et grâce à vous, la naissance de notre premier EP.

Nous l’avons souhaité à l’image de notre équipage : multiple et cohérent, engagé et onirique, car nos chansons tiennent autant de l’Histoire que de la légende

Ainsi, vous êtes invité.e.s à voguer avec nous au large de l’Irlande (Old Sailor), à rencontrer les sirènes (The Sirens), à prendre part à la révolte d’esclaves sur un négrier (Off The Masters Headsou encore à chanter à la mémoire des clandestins pris par la mer (Evicted Souls).

 

L’EP, les stickers, bijoux pirates faits mains et autres goodies sont disponibles sur simple demande ! 

L’échoppe du pirate 

CD 4 titres Evicted Souls :…. 5€ ou une bouteille de rhum

Bouteille pirate :……………………………….. 10€, 20€ pleine

Bijou pièce de chance pirate, fait main :………………….. 3€

Sticker Daughters Of No One :……………………… prix libre

 

Commandes personnalisées, envoi postal possible. Commandes directement à l’équipage, par mail : daughtersofnoone@yahoo.com ou message Facebook 

Premier CD 4 titre de Daughters Of No One !

Daughters Of No One, après deux ans d’arrangements et un an de concerts, lance enfin son premier EP (CD 4 titres) !

Nous avons déjà enregistré les quatre compositions originales choisies, il ne nous reste donc plus qu’à presser, c’est-à-dire, transformer les fichiers audio en véritable disque. Et pour cela, nous avons besoin de vous.

Ce premier EP sera à l’image de notre équipage : multiple et cohérent, engagé et onirique, car nos chansons tiennent autant de l’Histoire que de la légende.

-> LA CAGNOTTE <-

Ainsi, vous êtes invité.e.s à voguer avec nous au large de l’Irlande, à rencontrer les sirènes, à prendre part à la révolte d’esclaves sur un négrier ou encore à chanter à la mémoire des clandestins pris par la mer.

Votre participation vous permettra de recevoir notre EP ainsi que de nombreuses surprises préparées spécialement pour fêter cette nouvelle étape d’une belle aventure humaine et musicale !

-> DÉCOUVRIR LES CONTREPARTIES <-

MERCI à tou.te.s de nous rejoindre dans ce périple passionnant  et  merveilleux, vous êtes le vent qui gonfle nos voiles !

NOUS REJOINDRE SUR FACEBOOK  OBTENIR L’EP !

Partenaires

Cet article est consacré à remercier nos amis, partenaires, frères et sœurs de la côte, dont le soutien et le travail nous sont précieux. Rendons hommage à leur travail, leur générosité et leur talent, en le partageant avec vous !

photo de Daughters Of No One en concert

                   Photo : Interlude Photographique

UN IMMENSE MERCI À

Murmures et Grésillements, poétesse et chanteuse- Lybo ,graphiste : lberagne@gmail.com –Pauline Leboulanger, photographe et graphiste – Murmures et Grésillements, chanteuse et autrice – Magic Moments Event pictures, photographe – Sven Fischer, photographe  – Anne-Hermine (Bacardi Bakintoch), photographe – La Malle d’Apolline, restaurant-jeux de société- vidéaste –  MllxPearl, photographe  – Interlude Photographique, photographe et cinéaste – Rosie Rose-Tattoo, artiste graphique – Juliette Balourdet, graphiste et photographe – David Elvira, réalisateur – Elsa, Marty, Jessy, musiciens – Libertalia et Barbar’O’Rhum (groupes de musique) – Les Écumeurs de rêves (Compagnie de théâtre)

Des flibustiers d’aujourd’hui


  • Article  :Agathe Cèbe (© l’Hebdo du Vendredi). 

« Le groupe répète avec application et plaisir, avant leur première date à Reims. »                                                                                                             

        – L’ARTICLE –

        « Ils sont quatre. Benoît au violoncelle et à la basse, Dimitri aux percussions et au mélodica, Jojo à la guitare et à la flûte, et Lucie au chant, à l’écriture des textes et « à la guitare vite fait ! » Les membres du groupe Daughters Of No One ont tous été formés au Conservatoire de Reims, en musique ou en théâtre, mais leur rencontre s’est faite hors des murs de l’école. « Nous avons appris au même endroit, mais nous nous sommes rencontrés ailleurs, par hasard, et la dynamique du groupe, du coup, est aussi à part », nous précise Lucie. Jeune et fantasque, le quatuor en costumes de pirates s’illustre par un répertoire de reprises et de compositions. « Nous ne voulons pas nous prendre au sérieux, mais question musique, on est soigneux », sourit Lucie. D’ailleurs, si c’est elle qui écrit les textes, l’ensemble du groupe s’attelle, de manière collégiale, à la composition. « Cela nous soude : nous nous entendons très bien, artistiquement. »

Des flibustiers d’aujourd’hui

Les Daughters Of No One prennent du plaisir, et embarquent le public dans leur ronde. Mais au-delà, il y a une réelle recherche identitaire.« Être un groupe pirate, c’est un état d’esprit, avec des valeurs. Des valeurs d’équipage, des valeurs idéalistes, libres et libertaires », explique Lucie. « Nous aimons faire résonner les rêves et légendes pirates, mais nous composons aussi avec un engagement fort, sur des sujets actuels importants. »En début de carrière, le groupe se produit pour la première fois en concert à Reims, au Floyd, ce vendredi 17 novembre à 21 h. L’occasion de venir, déguisés ou non, découvrir l’énergie et la folie douce de ce groupe atypique et prometteur. »

Agathe Cèbe

 

 

Un grand merci à Agathe Cèbe pour son ouverture, sa curiosité et ce tout premier article .