Old Sailor

Ahoy matelots !

En attendant notre tournée de la Bretagne au Périgord, on vous partage cet extrait d’un concert magique à Nancy.
Old Sailor est une des chansons qui figurent sur notre EP, que vous pouvez vous procurer pour la maudite somme de 5€ ou contre une bouteille de rhum !


Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Et merci à Geoffrey, aussi aventureux que talentueux qui nous a suivi pour cette mini-tournée dans l’Est, vous pouvez admirer son super travail sur sa page Interlude Photographique.

Mary Read

Cette chanson raconte l’histoire d’amour qui unit l’intrépide Mary Read à la redoutable Ann Bonny

Basée sur l’histoire réelle de ces deux femmes pirates hors-normes, aussi téméraires et fortes que mémorables. Nous avons souhaité leur rendre hommage, ainsi qu’à toutes celles et tous ceux pour qui s’aimer s’apparente à un combat, demande de la force, du courage, et qui font tout de même triompher l’amour sur la haine, la soif de vivre sur la peur.

 Hiiiyah !

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Mary Read is my one great lover, didn’t you know ?  « She’s a girl so it doesn’t matter » : do you think so ? 

‘Made a ring with a piece of wire, she’s my wife now. No diamond, I put a teeth for her, didn’t you know ?

Didn’t sign on a piece of paper but we both know : our souls tied through blood and fire, didn’t you know ?

Do you think it doesn’t matter, do you think so ? Anyway I shall sail with her, I sail with her : we are pirates we are warriors we are lovers.

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Yoho !

Yoho ! C’est le cri des pirates, celui que l’on pousse pour se donner de la force, se mettre ensemble, et se rappeler de ce qui nous a poussé à choisir cette vie de forban.

Quand les vagues nous chassent, que le ciel s’effondre, quand l’océan menace, l’horizon se fait sombre, quand les pendus au loin oscillent entre les choix, et quand les vents s’absentent, si notre espoir se noie… Chantons frères de la côte, pour ne pas oublier que nous sommes pirates, chasseurs de Liberté ! Nos entrailles bouillonnent et les vagues y éclatent, le « Yoho ! » résonne : le vrai cri des pirates !

Et si les bons corsaires, sages et obéissants, petits moutons des mers, volent pour les puissants, réduisent en esclavage, pillent à la solde des rois, c’est pour notre équipage que nos sabres se déploient !

Perché sur le nid d’pie, à la vue des couleurs d’un bâtiment régi par des hommes qui ont peur d’être libres et sans maître, affranchis de toute chaîne… Pavillon noir flottant quand la mer se déchaîne !

Et quand sur le gibet un frère attend son heure, les perruqués ricanent mais le frère n’a pas peur: il sait qu’il a voué ses jours à l’idéal d’une vie de liberté, son chant gonfle nos voiles.

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

La Valse des Pendus

Depuis notre navire, lorsque nous nous approchons des côtes, on peut voir au loin la valse des pendus.

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Vidéo : Interlude Photographique

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Quand le zéphyr vient à manquer, notre navire s’arrête. Quand le ciel cesse de nous guider, notre joie est défaite. Alors le soir, quand vient le noir, nous entamons ce chant. Danse macabre, et sombre histoire sous le soleil couchant. 

Voyez, leurs pieds, ne touchent plus la terre. Ils dansent, ils dansent, dans les flammes de l’Enfer ! Cheveux coupés et cous rompus : voyez, voyez, la valse des pendus !  

Tristes valseurs, jadis nos frères, dans leur torpeur amère, pâles acteurs, ils jouent pour nous le destin des voleurs. 

Voyez, leurs pieds, ne touchent plus la terre. Ils dansent, ils dansent, dans les flammes de l’Enfer ! Cheveux coupés et cous rompus : voyez, voyez, la valse des pendus !  

Ceux qui ont l’or, et vivent loin de l’eau  laissent leurs corps en festin aux oiseaux. Ils clament bien haut le vice et l’outrage mais tuent plus d’hommes que les anthropophages !  

Voyez, leurs pieds, ne touchent plus la terre. Ils dansent, ils dansent, dans les flammes de l’Enfer ! Cheveux coupés et cous rompus : voyez, voyez, la valse des pendus !  

Quand le zéphyr vient à manquer ceux qui ont vu racontent ce qui pourrait nous arriver, viennent l’effroi et la honte… 

Mais non, mes frères, ne cédons pas !  au jeu de peur des vrais scélérats !   Le vent revient, ennemi à l’horizon !  Ce soir, en chœur nous chanterons…

Voyez, leurs pieds, ne touchent plus la terre. Ils dansent, ils dansent, dans les flammes de l’Enfer ! Cheveux coupés et cous rompus : voyez, voyez, la valse des pendus !

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Evicted Souls

Evicted Souls, les âmes évincées, ou ceux qu’on a jeté à l’eau, est le titre qui a donné son nom à notre premier EP. C’est une chanson dédiée à tou.te.s ceux et celles qui ont été jetés par-dessus bord, de manière directe ou indirecte, rejetés, abandonnés, sacrifiés, assassinés, laissés pour mort, parce qu’ils manquaient de conformité ou d’or. Voici un court extrait de la chanson, que vous retrouverez dans son intégralité, avec un invité précieux au oud, Haitham Daoud, sur notre EP que vous pouvez commander dès maintenant ! 

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

« When I look into your eyes, I can see : it’s clear : you had to fight to survive and overcome your fear. Now you’re here standing with your life in hands. Now you’re sailing to be free, don’t you hear the waves, whispering ? 

We sing to remember all the evicted souls, brothers and Sisters driftin’ away.  We sing to remember all the evicted souls, brothers and Sisters driftin’ away. »

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Daughters of No One (live)

Daughters Of No One, c’est avant tout un groupe de live. La scène est notre seule de raison de poser pied à terre, pour mieux la faire tanguer avec une déferlante d’énergie et de joie de vivre !

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP

Merci à ceux et celles qui ont filmé, la qualité du son n’est pas top mais le public est d’enfer ! Ça nous fait chaud au coeur d’avoir une trace de cette soirée magique, notre tout premier concert au Floyd, à Reims, le 17 novembre 2018.

Morceaux : Yoho ! (original), Old Sailor (original), Chantez Matelots (cover instru/original lyrics), La Valse des pendus (original), Hissons nos couleurs (cover)

Nous contacter Nous rejoindre sur FacebookCommander notre EP